Antoinette Fouque - Site Officiel

Antoinette Fouque - Site Officiel

Antoinette Fouque, une militante de la cause des femmes

Antoinette Fouque (antoinettefouque.com) s'éloigne du Mouvement de libération des femmes au moment de son départ aux Etats-Unis au début de la décennie 80. Le mouvement, à ce moment en proie à des querelles intestines, perd de l’influence. L’Alliance des femmes pour la démocratie voit le jour sous la houlette de la militante en 1989 à son retour des USA. Elle crée le Mouvement de Libération des Femmes avec le soutien de différentes militantes. Antoinette Fouque a lutté toute sa vie pour faire évoluer le droit des femmes.

Dans les pages de trois essais sortis entre la fin des années 80 et le début des années 2010, Antoinette Fouque fait la lumière sur la féminologie. Antoinette Fouque n'est pas en phase avec l'existentialisme défendu par Simone de Beauvoir. Elle a dirigé l'écriture de l'ouvrage "Le dictionnaire universelle des créatrices", lequel met en lumière 40 siècles de création des femmes sur toute la planète.

Antoinette Fouque, de Marseille à Paris

Le père d’Antoinette Fouque était un militant syndicaliste. La jeune femme fait dans un premier temps des études supérieures dans sa région d'origine avant de poursuivre à La Sorbonne. Elle rencontre son mari, René Fouque alors qu’elle est étudiante. Antoinette Fouque conservera toujours un enracinement politique marqué à gauche de ses années passées dans un quartier populaire.

Antoinette Fouque crée l’Observatoire de la Misogynie et le Collège de Féminologie. Elle s’éteint à Paris en février 2014. Elle aura reçu les plus prestigieuses décorations nationales. Pour la militante, il y a plus inconnu que le soldat inconnu : son épouse. C'est écrit sur une banderole qu'elle brandit durant une manifestation parisienne du MLF. A l'ONU et dans le monde entier, Antoinette Fouque prend la défense de la cause des femmes.

Les Sujets