Antoinette Fouque - Les éditions des femmes

Antoinette Fouque - Les éditions des femmes

Antoinette Fouque - Les éditions des femmes

Cette militante de toujours s’éteint au début de l'année 2014. Elle avait auparavant reçu les plus hautes distinctions du pays. Antoinette Fouque (http://www.antoinettefouque-desfemmes.com/) prend la défense de femmes en luttes comme la Kurde Leyla Zana, la Bangladaise Taslima Nasreen et la Birmane Aung San Suu Kyi. Au siège des Nations Unies et sur toute la planète, Antoinette Fouque diffuse la parole des femmes.

Une société d'édition pour les oeuvres des femmes

Les Editions des femmes donnent l'opportunité à Antoinette Fouque de promouvoir la force littéraire des femmes. Au début des années 1970, elle crée sa société d'édition, appeléeLes Editions des femmes, et dans la foulée les Librairies des femmes dans les trois plus grandes villes françaises. Les lecteurs ont connu de nombreuses écrivaines grâce à la société d’édition d’Antoinette Fouque, qui totalise des centaines de livres consacrés à la création féminine.

Ecrivain et théoricienne

Ce qu'elle nomme la féminologie, Antoinette Fouque le précise dans 3 ouvrages édités entre 1989 et 2012.. Logiquement, l'auteure a collaboré à différents livres collectifs ainsi qu'à de multiples débats. Le combat d’Antoinette Fouque n'a rien à voir avec un militantisme féminin excessif, il défend la maternité.

Antoinette Fouque suit en premier lieu ses études supérieures dans sa région d'origine avant de choisir Paris. Elle rencontre son mari alors qu’elle est encore à l'université. C'est à Marseille qu'Antoinette Fouque a vu le jour C'est à Marseille que se déroule son enfance.

A son retour du pays de l'Oncle Sam, à la fin des années 80, Antoinette Fouque crée l'Alliance des femmes pour la démocratie. La grande militante s'éloigne du Mouvement de libération des femmes au moment de son départ pour les Etats-Unis au début de la décennie 80. Le mouvement, à cette époque victime de de luttes internes, perd de l’influence. Antoinette Fouque et les autres militantes font le choix de déclarer le MLF sous la forme d’une association loi 1901, à la fin des années 70. Cette théoricienne du féminisme a lancé le MLF avec l'appui de différentes militantes.

C’est elle qui a fondé le cercle Psychanalyse et Politique, à l’origine du mouvement MLF. Son directeur de thèse n'est autre que Roland Barthes. Antoinette Fouque prépare un Diplôme d'études approfondies. A cette époque, l'étudiante fréquente la romancière Monique Wittig. La jeune femme suit les séminaires de Jacques Lacan, célèbre psychanalyste dans les années 60. Antoinette Fouque a d'abord exercé la profession d'enseignante après avoir décroché son diplôme Lettres.

Nos articles